Your browser does not support JavaScript! Plurilinguisme - L'Enfant Roi - Crèches Montessori Luxembourg
creches Montessori
Loading

le plurilinguisme

les langues en crèche

Le plurilinguisme

Les langues en crèche

L’enfant bénéficie d’un bain linguistique primordial au sein de sa famille : les parents sont les premiers éducateurs de l’enfant. Ils ont en charge l’apprentissage de la langue maternelle ou langue de famille.

En crèche, nous apportons le plurilinguisme, français et luxembourgeois, une réalité ancrée au Luxembourg, qui fait actuellement du Grand-Duché, un pays riche au niveau de sa diversité culturelle ; la communauté luxembourgeoise étant capable de s’exprimer en plusieurs langues.

Il faut balayer les fausses croyances qui disent que l’enfant plurilingue évolue moins vite que l’enfant monolingue : il acquiert simplement plus de mots, d’intonation, de langue. Il a donc un travail plus important et donc évolue différemment, mais certainement pas moins rapidement.

Pourquoi la pédagogie Montessori est-elle si performante dans l’apprentissage des langues chez le jeune enfant ?

« Le langage est d’une telle importance dans la vie sociale que nous pouvons considérer qu’il en est la base même. Il permet aux hommes de s’unir en groupes, en nations. Il détermine cette évolution du milieu que nous appelons civilisation »
Maria Montessori
L’esprit absorbant de l’enfant

Les périodes sensibles

Elles se définissent comme des « sensibilités spéciales, qui se trouvent chez les êtres en voie de développement, c’est-à-dire dans les stades de l’enfance. Elles sont passagères et se limitent à l’acquisition d’un caractère déterminé. Un fois ce caractère développé, la sensibilité cesse.

Parmi ces périodes, il y a celle du langage, qui va des 3 mois de l’enfant jusqu’à ses 5 ans. Et c’est là, avec les parents et l’entourage de l’enfant, que nous intervenons puisque nous avons en charge les enfants précisément de cet âge.

« L’enfant qui construit le mécanisme du langage dans le plus profond de l’inconscient peut parler autant de langues qu’on parle dans son milieu et les fixer de façon permanente »
Maria Montessori

l’esprit absorbant de l’enfant

« Combien ce serait merveilleux si nous pouvions conserver cette prodigieuse habileté de l’enfant qui, alors qu’il est en train de vivre joyeusement, tout en sautant, jouant, est capable d’apprendre une langue avec toutes ses complications grammaticales ! »
Maria Montessori

L’enfant absorbe tout, le bon et le mauvais. C’est pourquoi il est primordial de s’adresser à l’enfant de la façon la plus correcte, avec la langue la plus châtiée tant du point de vue syntaxique, richesse du vocabulaire et intonation, et ceci dans toutes les langues parlées à la crèche.

le processus d’apprentissage des langues s’acquiert grâce aux sens

Pour le langage parlé, l’ouïe qui est sollicitée dans l’apprentissage des différentes langues utilisées quotidiennement par l’équipe éducative, avec entre autres, la maison du langage, la ferme, les boites à sons, et finalement tout le matériel sensoriel spécifique à cette pédagogie avec « la leçon en trois temps ».

Pour le langage écrit, le toucher entre en jeux avec les lettres rugueuses, le tracé dans le sable, les nomenclatures renseignées, …

le rôle de l’éducateur

Grâce à sa capacité d’observation, l’adulte encadrant doit être capable de détecter la période sensible du langage chez chaque enfant afin de lui proposer, pour chaque âge, les activités correspondantes.

L’enfant accueilli en crèche apprend sans effort car il est justement dans une période où il s’intéresse au langage. La pédagogie Montessori, grâce à son matériel et à la bienveillance éducative qu’elle cultive, apporte l’essentiel des apprentissages linguistiques aux enfants.

Il faut alors profiter de cette période pour donner à nos enfants la clé du monde plurilingue de demain.

X
X